samedi 16 février 2013

Salon

Ce matin, salon. Pas salon comme dans divan, pantoufles, feu, télé. Non. Salon comme dans poignées de mains, condoléances, accolades, chaleur, vie, mort.

L'odeur. Les têtes grises. Le tapis. Les photos. Les fleurs. Le livre pour signer. Les mouchoirs. Les enfants qui font un petit baume et qui allègent un peu la lourdeur de la pièce. Le port des lunettes fumées dès la sortie.

Pas à l'aise pour trouver les bons mots pour de si grands maux. Pas eu beaucoup de morts dans ma vie. Pas eu beaucoup de salons à fréquenter. Pas eu beaucoup de mascara hydrofuge à appliquer.  Dieu merci.

Le papa d'un collègue est parti.

Il faut se dire qu'on s'aime.

Pas juste à la St-Valentin. Pas juste quand on sort du salon.


 

18 commentaires:

  1. Et c'est important d'y aller. Certains disent ne pas se déplacer parce qu'ils ne connaissaient pas le mort. Quelle importance? Ce n'est pas pour le mort qu'on se rassemble, c'est pour ceux qui restent, qui ont de la peine et qui sont réconfortés de nous voir là, avec peu de choses à dire mais une présence et une accolade qui dit tout.

    RépondreSupprimer
  2. Ouais. Billet court mais punché. Quand on va là, on se dit qu'à un moment donné, c'est nous autres qui vont avoir un sticker collé sur la robe ou l'habit sur lequel il est écrit : famille. Faut pas y penser. Trop triste.

    RépondreSupprimer
  3. Ma journée a été la même. Visite au salon, mais c'est mon grand-papa qui est décédé. Comme dit Judith, j'avais à mon tour le collant Famille sur moi... La famille est grande et étendue (géographiquement), on ne se voit pas souvent, mais ça a été l'occasion de se revoir pour un moment de recueillement. Ça fait du bien de se revoir même si c'est pas la situation idéale. Les sourires heureux de ceux qui ne se voient pas souvent en valent la peine.

    RépondreSupprimer
  4. On se demande quel est le bon moment pour arriver, quel est le bon moment pour partir? On est mal à l'aise, mais compatissant... on fait notre gros possible... Mais juste d'être là, tout simplement, ça doit être ça l'essentiel. Et tu l`as été...

    Peu de morts pour moi aussi.... merci......

    L'odeur.... tellement.....

    RépondreSupprimer
  5. Je disais justement ceci sur mon facebook hier:

    ''3 mois déjà...tu me manques papa, je penses toujours à toi et je t'aime xxxx ♥

    Je me rends compte en écrivant ceci que j'ai jamais autant écris que j'aimais et que je m'ennuyais de mon père avant sa mort...trop dommage qu'on soit fait comme ça :(

    À tous mes amis et ma famille, je vous aime!! xxx''

    RépondreSupprimer
  6. Comme dit Femme Libre, c'est important d'y aller. J'ai eu à m'y rendre en de circonstances terribles : pour des enfants, pour des parents d'enfants, pour des proches.
    Quand c'est loin de nous, il y a toujours une personne qui apprécie notre venue. Un petit baume.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça tombe bien que tu m'écrives, j'ai tenté d'aller voir ton blogue mais ça me dit que je n'ai pas accès....m'as-tu autorisée??

      Supprimer
    2. Il me semble bien. Je retourne voir ça.

      Supprimer
    3. Je viens d'y retourner, ça dit que je n'ai pas été invitée..:(

      Supprimer
  7. Nous, c'était la semaine dernière... La mère d'un ami... Ce n'est jamais agréable...

    Moi aussi, j'ai eu la chance de ne pas vivre beaucoup de deuils dans ma vie, mais je sais que lorsque ça m'arrivera, puisque c'est inévitable, la présence de mes proches sera appréciée.

    Comme le dit une Femme libre, nous allons certes rendre un dernier hommage à la personne disparue, mais par dessus tout, nous sommes présents pour soutenir les proches. C'est important.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense aussi que c'est important... J'y suis allées deux fois depuis décembre (même raisons que les tiennent) et à chaque fois, j'anticipe le moment où ce sera pour mon père.

    J'aime beaucoup ton billet, comment tu décris en peu de mots ce que c'est...

    RépondreSupprimer
  9. Michèle, je veux t'inviter à lire mon blogue mais je ne trouve pas ton adresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. michelemorasse@hotmail.com

      Je n'ai rien à cacher hein!? ;)

      Il me fera plaisir de me remettre à te lire!!!

      Supprimer
    2. Moi, c'est de mes enfants maintenant adultes et dont j'ai très abondamment parlé dans mon blogue dont je veux me cacher! J'ai la frousse qu'ils ne me découvrent comme une amie l'a fait très facilement dernièrement.

      Supprimer
  10. Je comprends Michèle...
    Malheureusement, depuis plus de dix ans, je côtoie fréquemment les salons à mon grand damne. Et ce ne sont pas toutes des têtes grises... Que ce soit un proche ou une connaissance, la douleur nous replonge toujours dans l'abîme.

    Je pense à vous tous, je vous envoie de l'énergie positive.

    Carina

    RépondreSupprimer
  11. J'pense à toi Michèle (un peu n'importe où n'importe comment mon message...) xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cath xx c'est gentil.J'apprécie beaucoup.

      Supprimer
  12. tu as raison,aime les autres c est bien,le dire c est mieux,mm si pas tjr facile...

    RépondreSupprimer

Merci de me démontrer que vous êtes passé par ici!!!

Nombre total de pages vues