mercredi 22 mai 2013

La guêpe.

Hier, une guêpe a fait son entrée dans ma classe en plein milieu du cours de maths.
Normal, fenêtre grande ouverte pas de moustiquaire.

Qui dit guêpe dans un local avec 15 ados ne trippant pas sur les maths et un prof ne raffolant pas trop des guêpes dit excellente raison pour prendre une pause pour tenter de chasser la bête.

Les gars du groupe en "puberté-semi-adolescence-testotérone en production " ont donc l'occasion en or pour faire preuve de courage, de masculinité et pour prouver aux filles du groupe et à la femme leur enseignant qu'ils sont véritablement des mâles. Des hommes. Des protecteurs.

Après quelques conseils et discussions à savoir qui de la meute allait aller tuer la bestiole menaçante, voilà que cette dernière se retrouve sans vie, écrasée sauvagement dans la fenêtre à grands coups de cartable. De maths, évidemment.

Un de mes coqs, fier comme un paon, s'en va jeter le cadavre qu'il tient au bout des doigts à la poubelle et se rassoit, la tête haute, essuyant ses mains non pas dans un mouchoir mais sur son jean.

Voilà. Pu de guêpe. On a repris le travail. Une chance que les hommes sont là.

10 commentaires:

  1. Heureusement que la guêpe avait été tuée sans faire de victime. Un choc anaphylactique peut s'avérer mortel...

    RépondreSupprimer
  2. La même situation m'est arrivée deux fois cette année... sauf que le héro courageux, c'est moi :P

    RépondreSupprimer
  3. Ah ces hommes! Toutes les raisons sont bonnes pour prouver leur virilité!

    RépondreSupprimer
  4. Homme jusqu'au bout! S'essuyer dans un mouchoir... franchement! Bon! Je me sens en sécurité pour te remplacer demain. Reste à voir si le cours d'anglais sera plus intéressant que le cours de maths! ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai eu de la belle visite aujour......J.M.M.
    Je t'ai un peu delaisse mais pas oublie.
    Tu souhaiteras bonne fete a ton Fils demain.
    Ta tante tricoteuse.

    RépondreSupprimer
  6. Dans une réunion du personnel, j'ai déjà vu le même genre de scène. Une des profs, allergique, s'était cachée sous une table et tous nos hommes essayaient de la tuer.
    Comme quoi...

    RépondreSupprimer

Merci de me démontrer que vous êtes passé par ici!!!

Nombre total de pages vues